Quelles fenêtres choisir pour une maison passive ?

Le terme maison passive vient désigner des maisons qui sont optimisées sur le plan de l’isolation thermique. Afin de remplir convenablement son rôle, chaque élément de la maison passive se doit de se plier aux standards de cette norme, et c’est entre autres le cas des fenêtres.

Qu’est-ce qu’une maison passive ?

L’isolation thermique d’une maison et une chose importante dont on doit se charger afin d’éviter que celle-ci pas trop d’énergie de chauffage. En effet, continuer son bien isoler thermiquement, il y a d’important déperdition de chaleur qui mène à une surconsommation d’énergie de chauffage. Une maison passive est en mesure de ne pas laisser s’échapper la chaleur générée par le système de chauffage.

Pour que votre maison soit considéré comme passive, il est nécessaire de faire différents aménagements, par exemple, par rapport aux éléments comme la toiture ou bien les murs. Les portes et fenêtres se comptent parmi les éléments qui contribuent le plus à des pertes de chaleur dans une maison. En raison de cela, il est nécessaire de bien les choisir et de bien les traiter sur le plan de l’isolation thermique.

Les éléments d’une bonne fenêtre

Pour qu’une fenêtre conviennent pour la mise en place sur une maison passive, celle-ci se répondre à différents critères de qualité. On peut mentionner des normes et labels comme Uw, ou encore Uf, qui entre autres, sont chargées de vérifier la bonne résistance de la fenêtre face aux pertes de chaleur. L’un des éléments décisifs pour l’achat d’une fenêtre à destination d’une maison passive et le vitrage.

Celui-ci doit être assez imperméable à la chaleur pour éviter le moins possible la température baisse à cause de présence de pont thermique sur la fenêtre. Avant d’acheter des fenêtres pour votre maison passive, il faut prévoir la mise en place d’isolants et de bandes d’étanchéité sur celle-ci. En effet, ceci contribue à renforcer les performances thermiques de vos fenêtres.

Choisir votre prestataire pour la pose

Si la qualité des fenêtres et d’une grande importance, il en est de même pour celle de la mise en place des fenêtres à leur emplacement respectif. Pour avoir l’assurance que cette action soit effectuée de la manière qui convient, il est d’augure de faire appel à un professionnel qui puisse s’en charger pour vous. Il n’est pas question de se tourner vers la première personne venue, mais plutôt de comparer plusieurs offres similaires et de prendre notre décision pour celle qui présente le plus d’avantages.

Ici, le prix n’est pas le seul élément décisif, et on pourrait même dire que c’est un élément secondaire, car c’est la qualité qui doit primer dans notre choix d’un prestataire pour la pose de notre fenêtre sur une maison passive. Si nous nous tournons vers un prestataire qui propose ses services à bas prix, nous risquons d’avoir une fenêtre qui n’est pas posé convenablement, et qui pourrait ainsi être la cause de pont thermique, il tombe d’une sur consommation d’énergie de chaleur par notre maison. Ainsi, il faut prendre cette décision sans se hâter.

Recette pour concevoir un bâtiment passif

Avec le temps, nous accumulons les mauvaises habitudes et compromettons l’environnement dans lequel nous vivons. L’utilisation de toute sorte d’énergie polluante provoque plusieurs dégâts au niveau de notre planète. Mais si auparavant nous n’avons pas encore pensé à trouver des solutions pour y remédier, actuellement il n’en est plus ainsi. Aujourd’hui, nous souhaitons améliorer notre qualité de vie en réduisant l’émission de gaz toxique à travers nos appareils ménagers. La construction de bâtiments passifs est l’une des solutions les plus pertinentes, et elle commence à gagner du terrain. Zoom sur le sujet.

Maison passive : présentation

Étant donné que nous avons toujours besoin d’asseoir un confort optimal dans nos logements, nous ne pouvons plus vivre sans chauffage, sans climatiseurs, sans appareils de tout genre pour nous rendre la vie plus facile. Or l’utilisation de tous ces équipements requiert l’emploi d’une source d’alimentation. Cette dernière en plus de coûter très cher provoque beaucoup de conséquences néfastes dans l’atmosphère. C’est que l’idée sur la construction de bâtiment passif est survenue. Ce dernier permet de minimiser les dépenses en termes de consommation d’énergie et procure un bien considérable à l’écologie. Pour permettre à une habitation de remplir les critères requis pour être considérés comme étant un bâtiment passif, plusieurs conditions sont à respecter. En premier lieu, le confort thermique doit être bien établi. Pour ce faire, l’installation d’un système d’isolation optimal est impérative. Au sein d’un tel logement, le confort se fait ressentir en été tout comme en hiver, et ce, sans le déploiement de plusieurs appareils de chauffage ni de climatisation. Comment une telle situation peut-elle être possible ? Et bien, actuellement, toutes les nouvelles constructions devront respecter les normes de construction et d’installation pouvant permettre aux occupants de vivre dans un confort total sans pour autant se ruiner avec la consommation d’énergie.

Conception d’un bâtiment passif

Comme vous pouvez, vous en doutez, la construction de ce type de bâtiment doit entièrement reposer entre les mains de professionnels spécialistes dans le domaine. Toutes les étapes clés de la conception doivent être sujettes à de sérieuses procédures réglementées. Même l’orientation de la maison ainsi que sa configuration nécessite une étude préalable afin de permettre à toutes les conditions d’être remplies. Après l’étude de la configuration de la maison vient la question sur le genre d’isolation adéquat à sa situation. Et ce n’est en aucun cas l’affaire d’un simple amateur parce que plusieurs facteurs entrent en considération. Aussi, tous les points clés de l’isolation doivent être pris en compte, que ce soit les façades, la toiture, les portes et fenêtres ainsi que le plancher. Ensuite, pour le choix du matériau isolant, les professionnels avancent une proposition qui doit être étudiée minutieusement par les propriétaires. C’est par la suite que vient l’étape de l’installation de toutes les options nécessaires.

Dans un bâtiment passif, le but n’est pas de supprimer complètement les appareils de chauffage, mais de réduire autant que possible le recours à l’utilisation d’énergie fossile et l’émission de gaz nuisible.

Les équipements adaptés pour une maison passive

La maison passive est une maison qui consomme très peu d’énergie pour les systèmes de chauffage et d’éclairage basiques. Jusqu’à nos jours, c’est la maison la plus économique qui soit en termes de consommation d’énergie. À titre de comparaison, la maison passive consomme quatre fois moins d’énergie qu’une maison construite sous les normes de la RT2012. Pourtant, cette dernière s’affiche déjà parmi les plus performantes parmi les maisons ordinaires. Le confort est toujours au rendez-vous dans une maison passive. Quels équipements permettent cette prouesse ?

Tour d’horizon d’une maison passive

Tout porte à croire que la maison passive ne serait pas une maison où il fait bon vivre. Effectivement, la conscience dit que si on n’a pas de chauffage qui marche à l’électricité ou qui fonctionne avec n’importe quel combustible, alors on peut dire adieu au confort d’un chauffage performant et de l’eau chaude sanitaire entre autres.

Pourtant, c’est tout à fait le contraire. La maison passive figure parmi les maisons les plus confortables qui existent actuellement. En plus, elle s’avère être très économe parce qu’elle n’a pas de système de chauffage tel que vous pouvez le voir habituellement à proprement parler. La maison passive mise tout sur l’isolation et l’étanchéité qu’elle ne nécessite pas de réseau de chauffage.

L’isolation est optimale partout dans une maison passive. Les mûrs, la toiture, les ouvertures toutes parois qui peuvent constituer des ponts thermiques ou des failles de déperditions de chaleur sont scrutées au peigne fin. À la fin, vous obtenez une maison complètement hermétique ou peu s’en faut. Il ne faut pas oublier non plus que la construction d’une telle maison est régie par des règlementations rigoureuses à suivre à la lettre.

La maison passive et les équipements qu’il lui faut

Comme dit précédemment, la performance thermique de la maison passive repose majoritairement sur la qualité de son isolation et de son étanchéité. C’est le cas, mais il faut ajouter le fait qu’il faut aussi renouveler l’air dans la maison sous peine d’étouffer ses résidents. L’équipement indispensable pour ce brassage d’air est la Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) double flux. Ce système complexe a non seulement le mérite de pouvoir rafraîchir la température en période estivale et de la chauffer en hiver, mais il filtre aussi l’air. On peut dire que les occupants de la maison passive respirent donc de l’air de très bonne qualité.

Vitrage haute performance pour une maison passive

Toujours dans le cadre de la recherche de la meilleure performance thermique, la maison passive doit se doter d’un vitrage performant qui permet à la fois de profiter des rayons du soleil, mais aussi qui sert de barrière contre le froid de l’extérieur selon les périodes de l’année. Pour ce faire, elle doit donc s’équiper de fenêtres à triple vitrage.

Un peu d’énergie renouvelable

Il est évident que même avec le label « passive », la maison passive a besoin d’un minimum d’énergie ne serait-ce que pour l’éclairage et les autres matériels indispensables qui en nécessitent. Il n’est pas question de faire l’impasse là-dessus. Les équipements idéaux pour la maison passive dans ce type de situation sont les sources d’énergie renouvelable telles que le solaire, l’éolienne.

La maison passive en résumé

Actuellement, la réalisation de maison passive est devenue de plus en plus convoitée. Grâce à sa performance en matière d’isolation, ce type de logement vous permet de réaliser des économies sur votre consommation d’énergie. Une maison passive est également facile à réaliser. Si vous souhaitez profiter des avantages d’un Passivhaus, on vous conseille de suivre ces quelques lignes.

Comment fonctionne une maison passive ?

Une maison est dite passive lorsqu’elle est parfaitement isolée. Elle doit être également dotée d’une ventilation performante. Si vous souhaitez donc profiter des avantages d’une maison passive, on vous recommande de penser à ses conduits d’air froid et d’air chaud.

Pour une maison passive, la fourniture d’eau chaude sanitaire se fait par l’utilisation d’énergies renouvelables comme les panneaux solaires ou les pompes à chaleur à faible consommation. En ce qui concerne les appareils électroménagers, ils doivent être à basse consommation.

Vous avez besoin de mettre en place une maison passive ? On vous conseille de ne pas oublier ces critères.

Les atouts d’une maison passive

Ce n’est pas un hasard si les maisons passives sont de plus en plus répandues. En effet, la réalisation de ce projet vous permet de profiter d’un grand nombre d’atouts. Vous avez besoin de réaliser des économies sur votre consommation d’énergie ? Cette solution est faite pour vous. La diminution des coûts de chauffage est considérée comme le principal avantage de la maison passive. Opter pour ce type de maison vous permet de vivre dans un environnement sain. Ce qui devrait vous plaire si vous souhaitez profiter d’un confort exceptionnel.

Pour résumé, une maison passive vous offre donc une occasion de vivre dans un logement sain et confortable tout en réalisant des économies sur votre facture d’énergie.

La réalisation d’une maison passive est loin d’être onéreuse. D’ailleurs, le budget annuel sera identique ou inférieur à la construction d’une maison traditionnelle.

Comment réaliser une maison passive ?

Ce type de logement est tout à fait facile à réaliser. Pour commencer, on vous propose de penser à l’isolation de votre maison. Afin de garder la chaleur dans votre habitation, il est important de bien isoler les parois. On vous conseille donc de faire appel à un professionnel pour réaliser l’isolation de votre toit, de vos murs, de votre sol, de vos portes et de vos fenêtres.

Il est également important de penser à la ventilation de votre logement. Le renouvellement d’air est un passage obligé si vous avez besoin de vivre dans une maison saine. Pour un peu plus de performance et de confort, on vous conseille d’opter pour une ventilation double flux. Cet équipement vous offre une occasion de profiter d’une excellente qualité de l’Air Intérieur. Il y a également l’étanchéité. C’est une solution parfaite afin d’éviter les pertes thermiques. Il est également indispensable de réaliser une récupération de la chaleur sortante afin de réchauffer l’air entrant.

Vous avez besoin de rendre passive votre habitation ? On vous conseille de faire appel à un professionnel. Il pourrait vous donner des conseils sur le choix de vos matériaux d’isolation ou de vos équipements.

5 astuces futées pour s’isoler du bruit

Une maison qui est située sur le bord d’une route principale connait des nuisances sonores de degré maximal. Mais comme tous les problèmes ont une solution, il est possible d’éviter un tel désagrément même si votre maison se trouve tout près d’un endroit trop bruyant. Voici quelques astuces pour isoler votre logement du bruit.

Insonoriser les murs

Isoler sa maison du bruit, c’est d’abord opter pour une meilleure insonorisation des murs. Une astuce infaillible qui est toujours privilégiée par les designs d’aujourd’hui pour insonoriser les murs c’est de tapisser les murs de papiers peints (ou de tissus tendus). Cette solution est, en plus d’améliorer l’insonorisation des murs, amplifie également la décoration de la maison. Vous pouvez aussi opter pour les toiles à peindre anti bruit qui se pose sur les plafonds évite que le bruit s’introduise facilement dans votre logement.

Calfeutre les portes

Il est bon de noter qu’en plus de la déperdition de chaleur qui se fait sur vos portes, surtout la porte d’entrée, un effet sonore important se fait aussi sur les portes. Donc pour éviter que les bruits extérieurs ne nuisent pas à votre confort acoustique, installer un rideau sur le rideau de votre porte d’entrée s’avère être une option idéale. Ce type de rideau peut être constitué de tissu lourd qui permet d’atténuer les nuisances sonores depuis l’extérieur. Une solution par excellence, choisir une porte d’entrée capitonnée est également une idée très pratique qui vous aide à améliorer votre confort tous les jours.

Bien isoler les fenêtres

Comme pour la porte d’entrée, l’inconfort sonore peut se produire depuis vos fenêtres. Ce qui fait que vous devez choisir des matériaux bien isolants pour la conception de vos fenêtres. Aussi, vous pouvez opter pour le capitonnage de vos menuiseries pour que les bruits extérieurs ne s’attaquent pas à votre confort.

Des tapis ou des moquettes sur le sol

Si vous habitez en étage, sachez que les bruits depuis votre logement peuvent nuire à vos voisins et vice-versa. De ce fait, pour que les bruits de l’étage d’en haut (ou de dessous) ne tapent pas trop fort sur vos oreilles, vous pouvez opter pour les tapis au sol pour ainsi conserver votre confort. SI vous ne voulez pas d’une moquette, vous pouvez choisir de jolis tapis de type anti bruit qui se décline en différent modèle sur le marché. Cela booste aussi la décoration de votre intérieur si vous en choisissez ceux qui s’accordent au design de votre maison. Il est bon de préciser que plus le tapis est grand, plus il est capable d’atténuer l’effet sonore. Cette capacité peut aller jusqu’à 10 décibels. Vous pouvez aussi opter pour des soles vinyles en PVC si vous ne voulez pas d’un tapis ou d’une moquette sur votre plancher.

Choisir la peinture antibruit

De plus en plus utilisée ces dernières années, la peinture anti bruit fait partie des meilleures solutions pour réduire l’effet sonore dans un logement. Donc en choisissant ce type de peinture pour peindre vos murs (en cas de rénovation par exemple), vous réduisez à grande échelle les nuisances sonores qui gâchent vos quotidiens. Une solution décorative et confortable, la peinture anti bruit se décline en différents coloris selon votre choix. Et d’après les études, elle est capable de diminuer jusqu’à 15 décibels l’effet sonore à l’intérieur de la maison.

Rénovation écologique : éolienne et crédit d’impôt

Avec l’augmentation incessante du coût de l’énergie domestique, plusieurs optent aujourd’hui pour l’énergie renouvelable. Cette solution, les ménages le considèrent comme le meilleur moyen de baisser le tarif de la facture tout en préservant l’environnement. Si certains choisissent d’autres sources d’énergie, les autres prennent l’éolienne domestique. L’adoption de ce système dans l’habitation se fait le plus souvent durant les travaux de rénovation. Et compte tenu du fait qu’il s’agit d’une action bénéfique pour l’écologie, des aides financières relatives aux crédits d’impôt sont disponibles. Les détails dans les parties ci-après.

L’éolienne domestique

Même si cette source d’énergie se présente moins onéreuse à l’achat initial, elle permet de faire un max d’économie tout au long de l’année. C’est déjà un premier avantage. Sur le bénéfice concernant l’économie, elle permet également de faire une bonne action à long terme pour l’écologie en tant qu’énergie renouvelable. Rien que pour ces deux raisons, cette technique incite de plus en plus les foyers. Toutefois, il est nécessaire de souligner que l’installation de l’éolienne domestique demande le respect de certaines conditions. En premier lieu, la pose doit être effectuée par un professionnel certifié RGE. Si ce n’est pas le cas, l’éolienne doit être achetée dans le commerce. La réalisation de ce projet requiert donc une infrastructure adéquate et un budget initial bien préparé afin d’aboutir à un bon résultat. Ces conditions entrent aussi en considération pour la demande d’aide financière en relation avec la rénovation écologique. Les cas peuvent varier d’une situation à l’autre, mais la pose d’une éolienne maison par un professionnel peut également occasionner des crédits sur l’impôt.

Si vous souhaitez vous diriger vers cette solution, il est d’abord indispensable de vous renseigner auprès de l’ADEME et de l’Anah ainsi qu’auprès de l’autorité de votre région dans le but de connaitre tous les détails relatifs à la démarche.

Crédit d’impôt 2019

Il s’agit ici d’une disposition fiscale qui permet à chaque ménage de faire une déduction d’une partie des dépenses, pour la rénovation énergétique d’une maison, sur leur impôt sur le revenu. Le CITE 2019 se présente comme étant une prolongation du crédit d’impôt 2018, mais juste avec quelques modifications. Outre le crédit d’impôt, il est également possible de bénéficier d’une prime énergie pour le financement des travaux. Comme nous l’avons susmentionné, les conditions requises peuvent fluctuer d’un cas à l’autre, mais le plus raisonnable est de demander plus de détails auprès de l’administration concernée. Par ailleurs, il existe également d’autres types d’aides financières comme l’éco prêt à taux zéro, le crédit d’impôt transition énergétique, le taux de TVA réduit, le reconnu garant de l’environnement ou RGE, les aides de l’ANAH, les aides régionales et locales et le chèque énergie.

Le montant dont chaque ménage peut bénéficier dépend du type de travaux entrepris ainsi que des moyens déployés pour les réaliser. Aussi, le pourcentage de chaque forme d’aide fluctue en fonction du montant total de la rénovation. Tous les détails relatifs à ces taux sont consultables sur le net ou dans les bureaux respectifs de chaque autorité.

La maison passive : le confort sans chauffage et sans climatiseur !

Pour ceux qui ne le savent pas encore, une maison passive est une maison qui ne nécessite pas de chauffage ni de climatiseur. C’est un logement qui dispose d’une énergie zéro. En effet, c’est une maison qui est à très basse consommation. Cependant, il est important de savoir qu’une maison passive peut être confortable tout au long de l’année. Eh oui, c’est tout à fait possible !

Une isolation de bonne qualité

Une maison passive doit avoir une isolation de bonne qualité. C’est ce qui la différencie d’une maison traditionnelle. Pour profiter d’une isolation impressionnante, vous devez donc mettre en place 30 cm d’isolant pour vos murs. Vous devez également miser sur la mise en place d’une isolation par extérieur. Si vous souhaitez mettre en place une isolation par l’intérieur, on vous suggère de ne pas oublier de réduire la surface habitable de votre construction. Pour que votre maison soit passive, vous devez donc utiliser moins de 15kWh/m²/an.

Maitriser sa consommation d’énergie

Pour pouvoir profiter d’une maison passive, vous devez penser à maitriser votre consommation d’énergie. En effet, vous êtes donc obligé de réduire l’utilisation de vos appareils électroménagers et vos appareils de chauffage. En tout, votre consommation doit être inférieure à 120kWh/m²/an. Si vous souhaitez profiter d’un confort thermique, on vous recommande de vous orienter vers les appareils de chauffage à bois. Pour la production d’eau chaude, pensez à utiliser des panneaux solaires ou des chauffe-eaux thermodynamiques.

Penser à l’étanchéité de votre maison

C’est un critère à ne pas négliger si vous avez besoin de profiter de votre maison passive. Ici vous devez limiter les pertes thermiques de votre habitation. Vous pouvez donc éviter les fuites d’air tout en sachant choisir votre isolant. Cependant, sachez que tous les isolants ne sont pas étanches. Pour assurer une enveloppe thermique, on vous conseille de demander l’aide d’un professionnel. Il pourrait vous aider à choisir votre isolant.

Mise en place d’une ventilation contrôlée

Le renouvellement d’air est très important pour une ventilation contrôlée. Pour cela, on vous recommande d’utiliser la VMC Double Flux Thermodynamique ou une VMC hygroréglable B. La ventilation doit être également économe dans une maison passive. En effet, elle doit avoir un récupérateur de rendement supérieur à 80 %.

Faire appel à un professionnel

La réalisation d’une maison passive est loin d’être compliquée. Mais, afin de profiter de ses avantages, il est impératif de faire appel à un professionnel. Il est également possible de concevoir naturellement une maison passive. Cependant, la réalisation de ce projet dépend également de certains critères, tels que le positionnement et l’agencement de la maison.

Un grand nombre d’entreprises propose actuellement de différentes prestations sur la réalisation d’une maison passive. Vous pouvez profiter du savoir-faire de votre expert pour demander des conseils pour la construction de votre maison. Pourquoi ne pas bénéficier de cette occasion pour lui demander un devis sur la conception de votre projet ? Il pourrait également vous donner des astuces pour choisir le matériau parfait pour votre réalisation de votre passivhauss.

Tout savoir pour chauffer en dépensant moins

Le chauffage figure parmi les dépenses importantes d’un foyer. Heureusement, il est possible de faire une utilisation raisonnée des équipements de chauffage. Cette solution a l’avantage de maintenir le confort thermique à l’intérieur sans que cela fasse grimper la facture. Vous allez découvrir dans cet article les conseils vous permettant de mieux vous chauffer tout en dépensant moins.

Calfeutrer la maison

Ce calfeutrage a pour but d’empêcher la chaleur de s’échapper à travers les trous. Sachez que le froid est attiré par le chaud. Ainsi, ce froid peut entrer sous la porte, par les vitrages lorsqu’ils sont simples, autour des fenêtres, en façade au niveau des prises électriques, par la porte de garage, si le garage est attenant à la maison ou encore par la cheminée. La question qui se pose est alors de savoir : comment déceler les fuites d’air ? En effet, certaines fuites sont faciles à déceler : sensation de courant d’air à proximité d’une fenêtre, ou de paroi froide. Par contre, pour détecter les fuites d’air moins perceptibles, vous pouvez vous servir de la flamme d’une bougie. Promenez-la devant les plinthes, les trappes, ou les murs. Son vacillement signifie qu’il y a un flux d’air. Vous pouvez également choisir la solution la plus efficace : la location d’une caméra thermique.

Utiliser des équipements de chauffage performants

Avant de choisir un matériel de chauffage, il est d’abord conseillé de faire une étude thermique. Celle-ci permet d’identifier les besoins du foyer et de trouver la solution la plus adéquate.

Pour profiter d’une température optimale, sans gaspiller de l’électricité, il est préconisé d’utiliser des équipements efficaces et intelligents. Vous pouvez ainsi trouver sur le marché des appareils de chauffage bénéficiant d’une technologie aboutie pour une meilleure accumulation et une diffusion optimale de la chaleur. Ces modèles se régulent et se programment d’une manière plus facile. Il est possible de définir une température pour chaque pièce selon votre emploi du temps. Grâce à la fonction programmation, votre consommation énergétique diminuera au motif que l’appareil s’éteint automatiquement lorsque vous vous absentez. Certains modèles sont dotés de détecteurs d’ouverture des fenêtres et de présence.

Installer convenablement son matériel de chauffage

Pour profiter au maximum de la performance de votre matériel de chauffage, il est conseillé de l’installer convenablement. De plus, lorsque l’appareil est mal placé, il pourrait être plus gourmand en électricité.

Tout d’abord, évitez de poser votre appareil dans un endroit où il y a des courants d’air. Cela l’obligerait à utiliser toutes ses puissances pour chauffer le lieu, et ainsi à consommer plus d’électricité. Par ailleurs, dégagez tout objet situé à moins d’un mètre de sa face. Cela risquerait de gêner l’émission de la chaleur et de réduire la performance du matériel de chauffage.

Tout savoir pour chauffer en dépensant moins

Le chauffage figure parmi les dépenses importantes d’un foyer. Heureusement, il est possible de faire une utilisation raisonnée des équipements de chauffage. Cette solution a l’avantage de maintenir le confort thermique à l’intérieur sans que cela fasse grimper la facture. Vous allez découvrir dans cet article les conseils vous permettant de mieux vous chauffer tout en dépensant moins.

Calfeutrer la maison

Ce calfeutrage a pour but d’empêcher la chaleur de s’échapper à travers les trous. Sachez que le froid est attiré par le chaud. Ainsi, ce froid peut entrer sous la porte, par les vitrages lorsqu’ils sont simples, autour des fenêtres, en façade au niveau des prises électriques, par la porte de garage, si le garage est attenant à la maison ou encore par la cheminée. La question qui se pose est alors de savoir : comment déceler les fuites d’air ? En effet, certaines fuites sont faciles à déceler : sensation de courant d’air à proximité d’une fenêtre, ou de paroi froide. Par contre, pour détecter les fuites d’air moins perceptibles, vous pouvez vous servir de la flamme d’une bougie. Promenez-la devant les plinthes, les trappes, ou les murs. Son vacillement signifie qu’il y a un flux d’air. Vous pouvez également choisir la solution la plus efficace : la location d’une caméra thermique.

Utiliser des équipements de chauffage performants

Avant de choisir un matériel de chauffage, il est d’abord conseillé de faire une étude thermique. Celle-ci permet d’identifier les besoins du foyer et de trouver la solution la plus adéquate.

Pour profiter d’une température optimale, sans gaspiller de l’électricité, il est préconisé d’utiliser des équipements efficaces et intelligents. Vous pouvez ainsi trouver sur le marché des appareils de chauffage bénéficiant d’une technologie aboutie pour une meilleure accumulation et une diffusion optimale de la chaleur. Ces modèles se régulent et se programment d’une manière plus facile. Il est possible de définir une température pour chaque pièce selon votre emploi du temps. Grâce à la fonction programmation, votre consommation énergétique diminuera au motif que l’appareil s’éteint automatiquement lorsque vous vous absentez. Certains modèles sont dotés de détecteurs d’ouverture des fenêtres et de présence.

Installer convenablement son matériel de chauffage

Pour profiter au maximum de la performance de votre matériel de chauffage, il est conseillé de l’installer convenablement. De plus, lorsque l’appareil est mal placé, il pourrait être plus gourmand en électricité.

Tout d’abord, évitez de poser votre appareil dans un endroit où il y a des courants d’air. Cela l’obligerait à utiliser toutes ses puissances pour chauffer le lieu, et ainsi à consommer plus d’électricité. Par ailleurs, dégagez tout objet situé à moins d’un mètre de sa face. Cela risquerait de gêner l’émission de la chaleur et de réduire la performance du matériel de chauffage.

comment fonctionne un radiateur Acova

Le radiateur est l’un des systèmes de chauffage le plus répandu. Ce n’est donc pas surprenant de trouver de nombreuses marques et de modèles de cet appareil sur le marché. Et ce, malgré la montée progressive en puissance des systèmes de chauffage qui utilisent une source d’énergie renouvelable. Il faut le dire, les concepteurs des radiateurs font tout ce qui est en leur pouvoir pour que le radiateur convienne au besoin environnemental actuel. Les radiateurs Acova en sont la preuve. Alors, voyons comment fonctionne un radiateur Acova.

Le fonctionnement des radiateurs électriques Acova

Les radiateurs Acova sont conçus avec des tubes en aluminium ou en acier. Son principe de fonctionnement s’apparente à celui du chauffage central traditionnel. Ils utilisent un fluide caloriporteur à base d’huile minérale naturelle. Ce fluide est réchauffé par la résistance puis le radiateur répand aussitôt la chaleur. Il est à noter que ce liquide caloporteur est inaltérable, antigel et recyclable.

Le radiateur fluide en acier possède une plus grande surface de chauffe. Il garantit donc un plus grand rayonnement et conserve plus longtemps la chaleur pour mieux la restituer ensuite. Ce modèle de radiateur Acova est idéal pour une grande surface à chauffe ou pour une maison qui n’est pas très bien isolée.

Concernant le radiateur à fluide en aluminium, il a une montée de chaleur plus rapide. Ce modèle a une contenance en fluide inférieur à celui du radiateur en acier. Il est également plus léger et peut s’installer dans toutes les pièces de l’habitation. Ce modèle de radiateur Acova est parfait pour une surface à chauffer moins volumineuse et une maison bien isolée.

Les avantages d’un radiateur électrique Acova

Grâce à leur principe de fonctionnement, les radiateurs Acova possèdent de nombreux atouts. En effet, ils offrent un meilleur confort thermique comparé aux panneaux rayonnants et surtout aux convecteurs. Vous pouvez profiter d’une bonne chaleur bien repartie dans la pièce.

Comme ce radiateur à fluide caloriporteur utilise un corps de chauffe pour stocker la chaleur, il permet donc de faire des économies d’énergie. Effectivement, l’appareil continue à chauffer la maison même lorsqu’il est éteint. Le radiateur fonctionne donc sans consommer de l’électricité.

Avec ces radiateurs Acova, les risques de brûlure ne sont pas à craindre puisque l’appareil n’est pas brulant. Ce qui représente une bonne nouvelle surtout pour les foyers où il y a des enfants. D’ailleurs, il est possible de les installer à proximité des voilages.

Pour finir, malgré un coût assez élevé à l’achat, un radiateur à fluide Acova est un bon investissement. Il est évident que le coût d’installation sera assez vite remboursé par la réduction de consommation. Et plus important encore, un excellent confort thermique dans la maison !