Bien se chauffer : les dernières tendances

Lorsque la température baisse, le premier réflexe est de mettre en marche le système de chauffage. C’est une réaction tout à fait compréhensible, d’ailleurs, on a doté la maison d’un chauffage dans ce but. Il existe un grand nombre de systèmes de chauffage, mais nous allons parler des dernières tendances. Ce sont en fait les chauffages qui contribuent à la préservation de l’environnement et bien entendu économiques comme le chauffage solaire, la pompe à chaleur ou les poêles à bois…

Le chauffage solaire

C’est un système de chauffage qui utilise comme source d’énergie le soleil. Ses principaux avantages sont l’économie et l’écologie. Effectivement, le soleil est une source de calorie inépuisable et l’énergie produite n’est pas polluante. Pour fonctionner, ce système utilise des panneaux ou des capteurs solaires installés sur le toit. Ces appareils de captage solaire vont chauffer de l’eau (liquide caloporteur). L’eau chaude est ensuite distribuée dans la maison. Le liquide caloporteur va soit dans un plancher chauffant, soit dans un ballon d’eau chaude. De ce fait, il existe deux types de système de chauffage solaire. Le système solaire combiné (SSC) et le plancher solaire direct (PSD).

La pompe à chaleur

Connue aussi sous le sigle PAC, la pompe à chaleur est un système de chauffage qui se sert de l’énergie présente dans l’environnement pour fonctionner. Comme pour le chauffage solaire, ce système est également économique et écologique. Il en existe trois types : la pompe à chaleur géothermique, la pompe à chaleur aérothermique et la pompe à chaleur aquathermique. La PAC se compose d’un évaporateur, d’un générateur à compresseur ainsi que d’un condensateur. Son principe de fonctionnement est assez facile à comprendre. La pompe à chaleur extrait les calories dans les sources d’énergie (sol, air, eau) pour les restituer dans la maison. Cela est possible grâce à un fluide caloriporteur utilisé par la PAC.

Le poêle à bois

Le poêle à bois est un système de chauffage qui utilise le bois ou les granulés comme combustible. Il fonctionne comme la cheminée classique, il suffit de charger le foyer et d’allumer le feu. Puis la chaleur se répand dans la pièce où le poêle est installé. C’est un système de chauffage qui offre une panoplie d’avantages. Il permet de faire des économies d’énergies. Le bois reste encore le combustible le moins cher du marché. Le poêle est aussi un chauffage écologique. Ce n’est donc pas par hasard s’il rencontre du succès auprès des foyers.

Le système de chauffage hybride

Un chauffage hybride est un système de chauffage qui combine deux types d’énergies dont l’une est renouvelable. Il fonctionne d’une manière très simple. Le système utilise l’équipement qui s’adapte à la situation. Prenons un exemple pour être tout à fait clair. Lorsque la température chute, une PAC ne peut plus satisfaire le besoin en chauffage donc le système enclenche automatiquement le système de chauffage accouplé à la pompe à chaleur comme la chaudière à gaz par exemple. Ce système est également de plus en plus prisé par son côté pratique, économique et écologique.

5 astuces futées pour s’isoler du bruit

Une maison qui est située sur le bord d’une route principale connait des nuisances sonores de degré maximal. Mais comme tous les problèmes ont une solution, il est possible d’éviter un tel désagrément même si votre maison se trouve tout près d’un endroit trop bruyant. Voici quelques astuces pour isoler votre logement du bruit.

Insonoriser les murs

Isoler sa maison du bruit, c’est d’abord opter pour une meilleure insonorisation des murs. Une astuce infaillible qui est toujours privilégiée par les designs d’aujourd’hui pour insonoriser les murs c’est de tapisser les murs de papiers peints (ou de tissus tendus). Cette solution est, en plus d’améliorer l’insonorisation des murs, amplifie également la décoration de la maison. Vous pouvez aussi opter pour les toiles à peindre anti bruit qui se pose sur les plafonds évite que le bruit s’introduise facilement dans votre logement.

Calfeutre les portes

Il est bon de noter qu’en plus de la déperdition de chaleur qui se fait sur vos portes, surtout la porte d’entrée, un effet sonore important se fait aussi sur les portes. Donc pour éviter que les bruits extérieurs ne nuisent pas à votre confort acoustique, installer un rideau sur le rideau de votre porte d’entrée s’avère être une option idéale. Ce type de rideau peut être constitué de tissu lourd qui permet d’atténuer les nuisances sonores depuis l’extérieur. Une solution par excellence, choisir une porte d’entrée capitonnée est également une idée très pratique qui vous aide à améliorer votre confort tous les jours.

Bien isoler les fenêtres

Comme pour la porte d’entrée, l’inconfort sonore peut se produire depuis vos fenêtres. Ce qui fait que vous devez choisir des matériaux bien isolants pour la conception de vos fenêtres. Aussi, vous pouvez opter pour le capitonnage de vos menuiseries pour que les bruits extérieurs ne s’attaquent pas à votre confort.

Des tapis ou des moquettes sur le sol

Si vous habitez en étage, sachez que les bruits depuis votre logement peuvent nuire à vos voisins et vice-versa. De ce fait, pour que les bruits de l’étage d’en haut (ou de dessous) ne tapent pas trop fort sur vos oreilles, vous pouvez opter pour les tapis au sol pour ainsi conserver votre confort. SI vous ne voulez pas d’une moquette, vous pouvez choisir de jolis tapis de type anti bruit qui se décline en différent modèle sur le marché. Cela booste aussi la décoration de votre intérieur si vous en choisissez ceux qui s’accordent au design de votre maison. Il est bon de préciser que plus le tapis est grand, plus il est capable d’atténuer l’effet sonore. Cette capacité peut aller jusqu’à 10 décibels. Vous pouvez aussi opter pour des soles vinyles en PVC si vous ne voulez pas d’un tapis ou d’une moquette sur votre plancher.

Choisir la peinture antibruit

De plus en plus utilisée ces dernières années, la peinture anti bruit fait partie des meilleures solutions pour réduire l’effet sonore dans un logement. Donc en choisissant ce type de peinture pour peindre vos murs (en cas de rénovation par exemple), vous réduisez à grande échelle les nuisances sonores qui gâchent vos quotidiens. Une solution décorative et confortable, la peinture anti bruit se décline en différents coloris selon votre choix. Et d’après les études, elle est capable de diminuer jusqu’à 15 décibels l’effet sonore à l’intérieur de la maison.

Quelle puissance de chauffage ?

Pour apporter le confort thermique nécessaire pour chaque pièce, il est indispensable de bien calculer la puissance des appareils de chauffage qui vont être utilisés. De ce fait, un dimensionnement est nécessaire avant de choisir un dispositif quelconque. Découvrez alors, dans cette rubrique, comment choisir votre chauffage en fonction de la dimension de chaque pièce à chauffer.

Pourquoi calculer ?

Bien souvent, nous choisissons notre chauffage seulement en fonction de nos goûts, sans prendre en compte de l’importance de la puissance de l’appareil. Cette manière est pourtant risquée parce qu’un chauffage mal dimensionné est source d’inconfort. L’on pourrait alors vite regretter notre achat et en déduire que c’est l’appareil qui n’est pas efficace. Par ailleurs, dans la plupart des cas, on nous indique seulement que la puissance nécessaire pour un chauffage est de 70 à 100 W par m2. Mais bien qu’essentielle, cette information manque de précision. Le calcul exact est donc important pour connaitre précisément le nombre de radiateur nécessaire pour chauffer chaque pièce. Dans le cas où le dimensionnement n’est pas bien évalué, plusieurs cas de figure peuvent se présenter. D’abord, le chauffage sous-évalué n’arrive pas à chauffer complètement le logement et vous tenterez de le pousser vers son maximum, mais cela n’entrainera qu’un fonctionnement surrégime du thermostat et donc une consommation excessive. Puis, si le chauffage est surévalué, vous aurez dépensé pour rien parce que les appareils vont tout simplement consommer beaucoup plus d’énergie, et ce, même avec une condition d’utilisation normale.

Donc, pour bien estimer la puissance de chauffage nécessaire pour chaque pièce, vous devez prendre en compte le volume des pièces à chauffer, l’isolation, les températures souhaitées, la fonction respective de chaque pièce ainsi que votre région d’habitation.

Puissance nécessaire pour chaque pièce

En fonction des paramètres que nous venons de citer, voici la puissance de chauffage dont chaque pièce aura besoin. La règle générale de 70 à 100 W par mètre carré entre toujours en considération. Puis, il est important de noter que chaque pièce doit être correctement isolée avant d’investir dans un appareil de chauffage. Donc, pour une pièce de 10 m2 et avec une hauteur de plafond de 2,5 m, par exemple la puissance nécessaire pour le chauffage est de 700 à 1000W. Prenons un autre cas, avec une pièce de 30 m2, il est préférable d’utiliser deux radiateurs pour bien chauffer l’endroit parce qu’un seul appareil ne pourrait pas suffire. S’il s’avère que vous utilisez un seul appareil, il est fort probable que la pièce ne serait pas correctement chauffée, mais que votre consommation d’énergie sera très élevée.

Pour le calcul du chauffage central, une formule simple suffit : P = C*DT*V. P désigne la puissance nécessaire, DT est la différence entre la température souhaitée et la température maximum à l’extérieur et V est le volume du logement. Si vous avez du mal à gérer ce calcul, des logiciels existent pour le faire à votre place ou bien consulter les simulateurs de calcul sur la toile.

Chauffer écolo : c’est possible ?

Chaque foyer ne peut se passer d’un chauffage à la maison, surtout durant l’hiver. Il nous préserve du froid, donne du confort et protège des maladies. Il s’avère, pourtant, que les chauffages intérieurs censés maintenir notre bien-être peuvent être très nocifs pour nous, notamment en dégradant l’environnement. Pour remédier à cela, il est possible de changer nos systèmes de chauffages classiques par des moyens plus soucieux de notre planète. Mais avant de parler des chauffages écologiques, voyons tout d’abord les effets des systèmes de chauffages traditionnels sur l’environnement.

Des systèmes de chauffages traditionnels coûteux et dangereux pour l’environnement

À l’heure actuelle où le réchauffement climatique est de plus en plus préoccupant, il faut identifier les facteurs de ce réchauffement pour pouvoir le maîtriser et, ainsi, éviter qu’il dégénère. Si les grandes entreprises ou les États sont le plus souvent pointés du doigt comme étant les principaux responsables du réchauffement de la planète, les particuliers aussi, à leur niveau, ont une part de responsabilité sur le réchauffement climatique. En effet, certains de nos modes de vie peuvent impacter négativement l’état de notre planète. Parmi elles figure principalement le chauffage intérieur : Environ 70 % de la totalité de l’énergie consommée dans le foyer est consacrée à chauffer notre chez-soi. Or, les consommations importantes d’énergies sont les premières causes de la dégradation de l’environnement. Elles impliquent des surexploitations des ressources naturelles qui accélèrent, par cette occasion, le réchauffement climatique. De plus, les énergies utilisées pour le chauffage de la maison peuvent elles aussi poser des problèmes pour notre environnement. Certains d’entre eux, comme les énergies fossiles (fioul, gaz naturel, charbon) émettent des quantités considérables de gaz à effet de serre (CO2, plombs, etc.) que ce soit lors de leur traitement ou de leur combustion. Par ailleurs, les énergies fossiles sont connues comme étant chèr.

Chauffer sa demeure écologiquement : une mesure envisageable

D’abord, comme alternative à l’énergie fossile pour réchauffer votre intérieur, vous pouvez très bien utiliser les énergies dites « renouvelables » qui sont beaucoup plus écologiques et peu coûteuses. En effet, il est bien possible aujourd’hui de remplacer l’énergie électrique habituelle par de l’électricité fournit par une éolienne ou un panneau solaire. Ces derniers peuvent être utilisés pour faire fonctionner votre système de chauffage électrique. En plus, la particularité de ces panneaux solaires et éoliens est qu’ils utilisent de l’énergie renouvelable, donc intarissable et gratuite. Ce sont seulement leurs coûts d’installations qui peuvent coûter cher, mais une fois installés, ils ne vous coûteront pas grand-chose.

Un autre exemple d’énergie renouvelable écologique et insoupçonné, c’est le bois. Il se distingue par le fait qu’il absorbe les gaz à effet de serre produits par la combustion du bois lors de son utilisation. Par ailleurs, les chauffages fonctionnant avec du bois produisent une chaleur considérable dans la maison grâce à la propagation facile de la chaleur émise par sa combustion. En effet, il y a aujourd’hui des poêles à bois moderne, écologique et pratiques.

Ensuite, vous pouvez également investir dans des systèmes de chauffages intérieurs derniers cris à très faible consommation. Il y a par exemple la chaudière pulsatoire utilisant le système de condensation. Ce dernier rend la chaudière plus performante tout en étant plus économe en énergie par rapport aux chaudières classiques.