Installer un convecteur au sol

L’installation d’un convecteur au sol passe généralement par trois étapes, notamment : la détermination de la puissance, la détermination de l’emplacement et la pose du convecteur proprement dit. Il peut être installé par soi-même, en revanche, l’installateur doit avoir à sa disposition un minimum de connaissance sur l’appareil. C’est pourquoi, nous vous détaillerons dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur le convecteur au sol.

Zoom sur le convecteur au sol

Un convecteur au sol est un système de chauffage constitué d’un convecteur hydraulique ou électrique. Il transforme l’air en chaleur, c’est ce qu’on appelle couramment : « la convection de l’air chaud ».

Bref, un convecteur au sol est composé d’un caisson en acier, celui-ci s’encastre dans le sol. Il doit de ce fait être installé au moment de la construction. Puis, il doit être raccordé au réseau électrique, et afin de disparaître dans le décor, il doit être recouvert d’une grille.

Par rapport à d’autres systèmes de chauffage, un convecteur au sol a comme avantage principal : « la discrétion ». Il se dissimule sous le sol et s’intègre facilement dans la maison tout en lui offrant un aspect esthétique. Il peut également convenir aux pièces vitrées et c’est la solution idéale pour les intérieurs qui ne peuvent acquérir un chauffage vertical ou horizontal.

Enfin, un convecteur au sol est le meilleur dispositif qui offre une protection efficace contre les rayons de froideur et des courants d’air froid aux fenêtres.

L’installation d’un convecteur au sol

Comme nous l’avons incité plus haut, un convecteur au sol est un système intégré dans des fosses achevées avec un grillage. Ils font écouler l’air réchauffé dans la pièce. C’est de ce fait, en fonction de la distance de l’hauteur entre la pièce et le dispositif, que le coup et la vitesse de l’air grandit.

Dans ce cas avant l’installation d’un convecteur au sol, il est indispensable de déterminer à l’avance la puissance des convecteurs au sol. Celle-ci se choisit en fonction du rapport des perditions de chaleurs par la fenêtre. Celle-ci se choisit en fonction du rapport des perditions de chaleurs par la fenêtre. Ainsi, mettez à votre disposition : un crayon, une perceuse-visseuse, un niveau à bulle et un tournevis d’électricien, etc.

Comme certains d’entre nous le savent déjà, l’installation d’un convecteur au sol nécessite emplacement bien pensé. Il est de ce fait, conseillé d’éviter les endroits à proximité de matériaux inflammables et ceux où des meubles seraient susceptible d’être posés. Il est aussi important de retenir qu’avec un convecteur au sol, l’obstruction est, en effet, impossible.

Pour la dernière étape de l’installation, vous devez procéder à la mise en place proprement dit du convecteur. Cela consiste à installer le caisson en tôle d’acier électrozinguée. Ce dernier doit être installé dans le même endroit que l’appareil. Une fois le caisson installé, raccordez-le ensuite au réseau électrique 230 V monophasé. Enfin, apposez une grille en aluminium anodisé, cela permet de recouvrir le convecteur.