Rénovation écologique : éolienne et crédit d’impôt

Avec l’augmentation incessante du coût de l’énergie domestique, plusieurs optent aujourd’hui pour l’énergie renouvelable. Cette solution, les ménages le considèrent comme le meilleur moyen de baisser le tarif de la facture tout en préservant l’environnement. Si certains choisissent d’autres sources d’énergie, les autres prennent l’éolienne domestique. L’adoption de ce système dans l’habitation se fait le plus souvent durant les travaux de rénovation. Et compte tenu du fait qu’il s’agit d’une action bénéfique pour l’écologie, des aides financières relatives aux crédits d’impôt sont disponibles. Les détails dans les parties ci-après.

L’éolienne domestique

Même si cette source d’énergie se présente moins onéreuse à l’achat initial, elle permet de faire un max d’économie tout au long de l’année. C’est déjà un premier avantage. Sur le bénéfice concernant l’économie, elle permet également de faire une bonne action à long terme pour l’écologie en tant qu’énergie renouvelable. Rien que pour ces deux raisons, cette technique incite de plus en plus les foyers. Toutefois, il est nécessaire de souligner que l’installation de l’éolienne domestique demande le respect de certaines conditions. En premier lieu, la pose doit être effectuée par un professionnel certifié RGE. Si ce n’est pas le cas, l’éolienne doit être achetée dans le commerce. La réalisation de ce projet requiert donc une infrastructure adéquate et un budget initial bien préparé afin d’aboutir à un bon résultat. Ces conditions entrent aussi en considération pour la demande d’aide financière en relation avec la rénovation écologique. Les cas peuvent varier d’une situation à l’autre, mais la pose d’une éolienne maison par un professionnel peut également occasionner des crédits sur l’impôt.

Si vous souhaitez vous diriger vers cette solution, il est d’abord indispensable de vous renseigner auprès de l’ADEME et de l’Anah ainsi qu’auprès de l’autorité de votre région dans le but de connaitre tous les détails relatifs à la démarche.

Crédit d’impôt 2019

Il s’agit ici d’une disposition fiscale qui permet à chaque ménage de faire une déduction d’une partie des dépenses, pour la rénovation énergétique d’une maison, sur leur impôt sur le revenu. Le CITE 2019 se présente comme étant une prolongation du crédit d’impôt 2018, mais juste avec quelques modifications. Outre le crédit d’impôt, il est également possible de bénéficier d’une prime énergie pour le financement des travaux. Comme nous l’avons susmentionné, les conditions requises peuvent fluctuer d’un cas à l’autre, mais le plus raisonnable est de demander plus de détails auprès de l’administration concernée. Par ailleurs, il existe également d’autres types d’aides financières comme l’éco prêt à taux zéro, le crédit d’impôt transition énergétique, le taux de TVA réduit, le reconnu garant de l’environnement ou RGE, les aides de l’ANAH, les aides régionales et locales et le chèque énergie.

Le montant dont chaque ménage peut bénéficier dépend du type de travaux entrepris ainsi que des moyens déployés pour les réaliser. Aussi, le pourcentage de chaque forme d’aide fluctue en fonction du montant total de la rénovation. Tous les détails relatifs à ces taux sont consultables sur le net ou dans les bureaux respectifs de chaque autorité.