Rénovation thermique : comment calculer le retour sur investissement ?

Mis à la capacité thermique que vous obtiendrez après les travaux. Vous devez savoir que vous pourriez aussi prendre le temps de bien calculer le retour sur investissement en faisant une rénovation thermique sur votre habitation. Comment cela peut se faire ? La réponse se trouve dans ces quelques lignes.

Un calcul basé sur les travaux réalisés

Vous êtes surement au courant que la rénovation thermique dépendra des travaux que vous réaliserez. Effectivement, l’isolation thermique des combles n’aura pas le même prix que celle des murs. À noter que l’aide financier que vous pourriez avoir dépendra aussi des travaux à réaliser. Ainsi, il est tout à fait logique que le retour sur investissement de vos travaux de rénovation thermique varie selon vos besoins, mais aussi sa durée de vie. En outre, vous n’aurez qu’à faire le rapport entre votre investissement initial et flux moyen annuel pour obtenir le retour sur investissement de votre rénovation thermique. C’est pour cela que vous devriez prendre en compte le coût des travaux que vous ferez pour connaitre le retour sur votre investissement.

Retour sur investissement sur l’isolation des combles

Que ce soit des combles habitables ou non, notez bien que les travaux d’isolations varieront entre 2500 et 5000 euros selon les critères de réalisation. Cela vous permettra de réduire vos factures électriques de 27 %. Soulignons que le fait de gagner plus de 25 % de réduction dans votre consommation de courant, vous aurez plus de facilité à trouver des aides financiers pour l’isolation de vos combles. Ainsi, vous aurez un temps de retour sur investissement partagé en deux tranches une fois que vous recevrez de l’aide. Il faut admettre que le retour sur investissement pour des travaux sans subventions peut atteindre les 12 ans si vous utilisez des chauffages à gaz contre 6 ans pour les machines électriques.

Retour sur investissement de l’isolation des murs par l’extérieur

Avec un coût de 8000 à 16000 euros, une isolation extérieure vous permettra de faire face à l’apparition de ponts thermiques qui pourront se former depuis l’intérieur. Ajouter à cela, votre consommation en électricité pourra être réduite à 25 %. D’un autre côté, vous aurez un retour sur investissement en 12 ans si vous utilisez des équipements électriques. Pour les modèles à gaz, le retour peut aller jusqu’à 16 ans. Toutefois, comprenez bien que les économies d’énergies que vous ferez pourront atteindre les 18 ou 24 années pour compenser le prix des travaux d’isolations extérieures que vous ferez si vous ne disposez d’aucun aide financier.

Retour sur investissement pour le changement de systèmes de chauffage

En changeant vos systèmes de chauffage, vous pourriez réaliser jusqu’à 25 % d’économies d’énergie. Ne coûtant que 3000 à 7000 euros, vous n’aurez besoin que de 6 ans pour réaliser un retour sur investissement d’un système à fioul. Pour le gaz, cela peut durer pendant 9 ans. Par ailleurs, vous n’aurez besoin que de 4 ou 5 ans pour avoir un retour sur investissement si vous gagnez des aides financiers. Si vous choisissez la chaudière, sachez que vous pourriez réaliser 28 % d’économies d’énergies alors que vous n’investirez que 4000 à 8000 euros pour son achat.